Culture pour tous
Suivez-nous

English Version

Culture en entreprise

Roches-Papiers-Ciseaux Publié le : 9 novembre 2017

Crédit : stephanebourgeois.com

013 - _DSF0066
Anastasia Vaillancourt et Isabelle Tanguay

Au terme d’un appel de participation lancé aux artistes de la région de la Capitale-Nationale, l’artiste sculpteure Julie Picard a créé, en collaboration avec les employés de la Commission géologique du Canada (CGC), une œuvre soulignant le 175e anniversaire de l’organisme. Intitulée Roches-Papiers-Ciseaux, l’œuvre a été officiellement inaugurée le jeudi 14 septembre 2017.


IMG_0345À partir d’une collecte de papier, récupéré à même leur lieu de travail, les employés de la Commission ont été conviés à prendre part à un atelier de création collaboratif lors duquel plusieurs techniques ont été expérimentées, comme le pliage, le découpage, le collage ou le froissage, pour la confection de « roches de papiers ». Autant de techniques reproduisant, physiquement et symboliquement, le processus de sédimentation. Papeterie de bureau, archives, dépliants, livres, rapports et publications ont ainsi été recyclés.

À l’aide d’équipement d’ébénisterie, l’artiste Julie Picard a ensuite procédé à une découpe transversale de tranches de papier, à la manière des lames de roches. Les tranches furent insérées dans boîtes de Petri, pour leur mise en valeur et leur conservation. En plus d’agir comme référence scientifique, cette finition vitrifiée participe à l’expérience visuelle de l’œuvre. Les documents de papier ainsi « pétrifiés » archivent la mémoire du texte qui y était imprimée tout autant que les traces de la confection des roches de papier par les employés de la Commission géologique du Canada.

Pour Andrée Bolduc, directrice de la CGC Québec, deux objectifs ont été atteints, soit de resserrer les liens d’équipe et de souligner dignement cet important anniversaire.

« En participant à cette expérience, j’ai pu saisir toute la passion et le sérieux derrière la pratique artistique de Julie », déclarait pour sa part Jean-François Bureau, employé de la CGC et coordonnateur du projet.

Une œuvre inspirée par nos paysages géologiques

027 - _DSF0281Dans sa pratique artistique, Julie Picard explore à la fois la notion de pérennité et l’acte de laisser sa trace. L’écologie étant au cœur de sa démarche, elle utilise fréquemment le papier récupéré, sa matière de prédilection.

« Par ses propriétés intrinsèques, le papier est porteur de fragilité et d’éphémère, explique-t-elle. Je cherche à faire et à refaire le monde, à partir des rebuts du quotidien que sont journaux, magazines, dépliants, circulaires. En atelier, au moyen de bricolages et de confections faits main, j’élabore des constructions volumineuses par le biais d’assemblages et d’accumulations tridimensionnelles. »

Avec Roches-Papiers-Ciseaux, l’artiste met de l’avant des notions liées à la géologie telles que le temps, le hasard, le changement et l’esthétique des formes. Elle s’inspire du territoire et des paysages qui le façonnent à la fois en surface et en profondeur, dans les strates et les couches qui témoignent des différents cycles d’évolution.


Julie Picard, une artiste sculpteure bien établie

_julie_picardJulie Picard vit et travaille à Québec. Diplômée en arts plastiques et visuels de l’Université Laval, elle est lauréate d’une vingtaine de prix et bourses, dont un Prix Videre en arts visuels (prix Relève, 2007-2008) remis par Manif d’Art et la médaille d’or en sculpture des sixièmes Jeux de la Francophonie (2009), à Beyrouth. Les œuvres de l’artiste font partie de collections privées et muséales au Canada, en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Pologne, au Liban et en Australie. L’artiste a fait l’objet d’articles dans plusieurs catalogues et publications spécialisées, dont les revues Espace sculpture et Kunsthandwerk & Design. Elle collabore fréquemment avec la Galerie Graff à Montréal et Lacerte art contemporain à Québec.

juliepicard.net

Partager ce contenu
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someone