Culture pour tous
Suivez-nous

English Version

Projet pilote hémisphères

Présentation

montage_page_hemispheres

La culture au cœur de l’enseignement

Mis sur pied par Culture pour tous grâce à une contribution du ministère de la Culture et des Communications, actuellement en phase « pilote », le réseau HÉMISPHÈRES propose aux écoles primaires et secondaires d’explorer différentes manières d’intégrer les arts et la culture à l’ensemble de leur projet éducatif en les plaçant, au quotidien, au cœur de leur enseignement.

Les écoles HÉMISPHÈRES permettent aux élèves de s’ouvrir sur le monde en forgeant leur créativité, leur capacité réflexive et leurs compétences citoyennes et en favorisant leur participation à des projets culturels. Ce faisant, elles conduisent les élèves à donner sens à leurs apprentissages.

Dix écoles de sept régions du Québec collaborent au développement de cet emballant projet et huit chercheurs issus de facultés d’enseignement de l’Université de Montréal, de l’Université Laval, de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université du Québec à Trois-Rivières, y sont également étroitement liés.

Le projet HÉMISPHÈRES s’appuie sur quatre axes :

  • LA DÉCOUVERTE
    L’école s’ouvre aux multiples expressions de la culture d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, pour favoriser les apprentissages.
  • LA CRÉATIVITÉ
    Ses élèves développent une capacité à imaginer et à réaliser quelque chose de nouveau, prenant ainsi le pari de l’avenir à créer.
  • LE PLURALISME
    On y explore et l’on respecte les différentes manières de vivre et de concevoir les manifestations de la culture pour vivre et s’épanouir, ensemble, dans un milieu harmonieux.
  • LA COMMUNAUTÉ
    Elle part à la découverte de la richesse culturelle et artistique de sa localité et établit des partenariats avec les organismes de sa région de manière à ancrer son action dans son milieu et à l’inscrire dans une vision de développement durable.

Pourquoi HÉMISPHÈRES ?

Big_Box_HémisphèresAu singulier, un hémisphère forme la moitié d’un tout ; au pluriel, le mot incarne ce tout. Le nom du réseau fait référence aux hémisphères terrestres comme aux hémisphères gauches et droits du cerveau. Complémentaires par définition, ils renvoient à la complémentarité du moi et du nous, du rationnel et de l’émotionnel, du savoir et de l’inné, de la science et de l’art, de la théorie et de la pratique, de la culture et du développement, etc.

Pour en savoir plus sur le projet pilote, communiquez avec nous.


Les écoles participantes

École polyvalente Jonquière (Jonquière), École Aux Quatre-Vents (Gatineau), École Notre-Dame-de-Grâce (Rouyn-Noranda), École Sainte-Anne (Daveluyville), École de l’Escabelle (Québec), École Marguerite-Bourgeoys (Québec), École de la Myriade (Val-Bélair), École Notre-Dame-des-Érables (Sainte-Anne-de-la-Rochelle), Collège Reine-Marie (Montréal), École Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont (Montréal).

Les chercheurs

Héloïse Côté, chercheuse, Université Laval
Louise Julien, professeure associée, Université du Québec à Montréal
Marie-Claude Larouche, professeure agrégée, Université du Québec à Trois-Rivières
Myriam Lemonchois, professeure agrégée, Université de Montréal
Georges Leroux, professeur émérite, UQAM
Anne Nadeau, chercheuse, UQAM
Denis Simard, professeur titulaire, Université Laval
Sylvie Viola, professeure titulaire, UQAM