Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous

English Version

Culture pour tous

Collectif territoire : retour aux sources Publié le : 16 mars 2020

Texte: Claire Guidicelli


C’est au cœur de l’Abitibi que sont nés né le Collectif territoire, organisme sans but lucratif créé en décembre 2018, et son projet de réhabilitation du lac Osisko. À l’aube de la célébration du 100e anniversaire de la ville de Rouyn-Noranda en 2026, des membres de la communauté ont eu l’idée de mettre sur pied un vaste plan de revitalisation du lac grâce à une mobilisation créative à la fois environnementale, scientifique, technologique et culturelle. « Nous étions un groupe de gens issus de différents secteurs : les arts, l’industrie, les affaires et on a eu envie de rêver à un gros projet qui aurait des impacts majeurs pour Rouyn-Noranda… on souhaitait développer des solutions pour à la fois restaurer l’écosystème (du lac) et aussi mettre en valeur toutes les richesses culturelles, naturelles et patrimoniales de ce site-là. » relate Geneviève Aubry, directrice du collectif.

Le projet ayant pour objectif principal de recréer un lien entre le lac Osisko et la communauté de Rouyn-Noranda, l’équipe a donc eu l’idée d’organiser des activités de création avec des membres de la collectivité en utilisant le processus de design thinking. Lors de ces rencontres animées par André Fortin, conseiller en créativité et en innovation sociale, l’équipe s’est assurée de convier des personnes de milieux variés (art, politique, universitaire, économique) afin de respecter une diversité d’approche. Leurs impressions, idées et sentiments ont été recueillis lors d’ateliers de prototypage « Dans un premier temps, on a abordé les valeurs du projet, et ce qui est ressorti des ateliers est une volonté de mettre l’écoresponsabilité et l’inclusion au premier plan. Par la suite, on a concrétisé les choses en imaginant être en 2027, pour faire un bilan de ce qui a été fait dans le cadre de la réhabilitation. Une mise en situation qui a permis de faire une ébauche de la charte de participation qui va permettre de s’assurer de la participation des citoyens et organiser l’action collective », explique Geneviève.

Au vu de l’intérêt suscité par l’initiative de Collectif territoire auprès de la communauté et des médias, il y a fort à parier que ce projet d’aménagement du territoire inspirant et novateur pourra se décliner dans d’autres régions de la province, « notamment dans un contexte ou la gestion de l’eau va devenir un enjeu majeur. Nous nous intéressons à résoudre des problèmes présents dans plusieurs écosystèmes aquatiques à travers une approche multidisciplinaire mêlant art, science et technologie », souligne la directrice de l’organisme.

Désormais c’est le traitement et la synthèse des données de la phase de design thinking qui va permettre de structurer la suite du projet. Et surtout de poser les jalons d’une ambitieuse initiative en proposant dès cet été des animations culturelles et des aménagements autour du lac Osisko. Pour Geneviève c’est une certitude : « Il faut poser des actions concrètes au plus vite pour montrer qu’on se réapproprie cet espace et ainsi susciter de plus en plus un attachement de la population envers leur lac. »

Accompagnée par le Lab culturel dans sa période de pré-incubation, l’initiative de Collectif territoire est désormais sur sa lancée et se déploiera au cours des prochaines années avec pour objectif 2026 et ses célébrations. C’est un rendez-vous !


Accompagnement du projet

Aide financière : 8 000 $ – Cet accompagnement permet le démarrage du projet et la mise en place des ateliers de design thinking.

Partager ce contenu
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someone