Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous
  • Suivez-nous sur LinkedIn

English Version

Culture pour tous

Le théâtre amateur contre le gaspillage alimentaire Publié le : 14 octobre 2021

Par Mélanie Jannard


Le gaspillage alimentaire est une préoccupation qui va bien au-delà de celle de finir – ou non – son assiette au souper. Pour les Journées de la culture 2021, le Théâtre Côte à Côte s’est donné le défi de sensibiliser les jeunes à cet enjeu et de les impliquer dans cette revalorisation de la nourriture. Jusqu’à la dernière miette est un projet ludique, artistique et engagé qui s’inscrivait parfaitement au sein du programme Étincelles.

Depuis longtemps, Philippe Lemieux avait l’ambition de parler du gaspillage alimentaire avec les jeunes. Le coordonnateur de la plus grande école de théâtre du Québec a rassemblé des élèves qui avaient participé au camp de jour Humoristes en herbe, pendant l’été, afin de réaliser l’activité divisée en trois volets : la création de capsules vidéo humoristiques, l’invitation à l’engagement citoyen et la présentation de plusieurs courtes pièces de théâtre, coécrites par les élèves de 8 à 13 ans.

Une implication citoyenne

L’engagement citoyen du projet s’est présenté sous forme de partage. Le groupe a distribué gratuitement plus de 70 pains artisanaux dans la communauté mascouchoise. En échange, les gens qui recevaient ce cadeau s’engageaient à ne pas le gaspiller. Puis, les jeunes leur transmettaient des astuces culinaires pour utiliser leur pain en entier, afin de s’assurer de ne rien jeter. Ce bel échange intergénérationnel de ressources a été possible grâce à un précieux partenariat avec la boulangerie La Bine, voisine du Théâtre. « La Bine est une ambassadrice contre le gaspillage alimentaire. Les restes sont réutilisés, les produits sont originaux, c’est une boutique incroyable ! », explique celui qui est aussi un fidèle client du commerce. Cette collaboration était donc naturelle, et c’est dans le restaurant de la boulangerie que se sont tenues non pas une, ni deux, mais bien huit représentations de la pièce Jusqu’à la dernière miette ! Jouer sur scène plusieurs fois en une même journée est une expérience enrichissante plutôt rare en théâtre amateur, et les comédiennes et comédiens apprentis ont eu la chance de se familiariser avec les défis de rencontrer plusieurs publics différents.

Un impact significatif

La propriétaire de La Bine, Sabrina Coulombe, a d’ailleurs été une élève du Théâtre Côte à Côte à l’adolescence. Elle a confié à Philippe Lemieux que sans le théâtre, elle ne serait peut-être jamais devenue entrepreneure. Cet épanouissement par l’art dramatique est tangible chez beaucoup de jeunes, qui apprivoisent souvent cette discipline pour développer leur langage ou pour maîtriser leur timidité.

Évidemment, sensibiliser les enfants à une problématique de société pendant plusieurs semaines appelle à l’engagement de leurs parents et de leur entourage. C’est un objectif des activités de l’école de théâtre, dont la vocation est davantage d’amener ses élèves à s’exprimer librement et à s’engager dans leur communauté que de former des actrices et acteurs. Face au succès de cette nouvelle initiative, une évolution de Jusqu’à la dernière miette est déjà envisagée.

Le coordonnateur et formateur a reçu des témoignages de parents qui, après seulement quelques semaines de cours, remarquaient un changement positif dans la vie de leurs enfants, à la maison et à l’école. Placer un enjeu important au cœur d’une activité valorisante a un énorme potentiel pour faire grandir les jeunes, dans leur engagement social comme sur le plan personnel. Après un an et demi à la tête du Théâtre Côte à Côte, Philippe Lemieux s’émerveille toujours autant lorsque ses élèves lui disent qu’ils se sentent à leur place au sein de son groupe. « Que ça apporte quelque chose aux enfants, ça me fait aimer mon métier. »


Sous le thème de la justice sociale, la première édition du programme Étincelles, initié par Culture pour tous, vise à faire briller les initiatives en matière de culture citoyennes du Québec.

#Jdelaculture
Partager ce contenu
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someone