Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous

English Version

Culture pour tous

Une histoire de bulles et d’ados Publié le : 19 novembre 2019

C’est à coup de bulles et d’onomatopées que l’imaginaire a pris forme dans cette classe d’art plastique de l’école Pierre-Dupuy, dans le cadre du programme Passeurs de rêves.

Guidés par les directives de Danièle DeBlois, artiste multidisciplinaire à l’origine de l’atelier Zip ! Boum ! Bang ! BD !, les élèves de 3e secondaire de la classe de Marie-Eve Riopel se sont amusés à illustrer des scénarios plus ou moins hors du commun : un super-héros atteint d’halitose (mauvaise haleine) se sert de son handicap pour combattre le crime dans les rues, une histoire d’amour et un mariage inattendu entre un éléphant et un serpent (mais qui sommes-nous pour juger ?), ou encore une mise en scène burlesque du combat mythique entre Batman et Le Joker. Un classique.

Pour certains, l’inspiration puisait sa source dans les aléas de la vie quotidienne, puisqu’il n’est pas toujours évident d’avoir 16 ans … L’intimidation en classe, par exemple, est l’un des sujets abordés par deux élèves qui ont tout de même réussi à donner une fin heureuse à leur récit.

« J’ai aimé voir les élèves s’exprimer à travers des histoires parfois fictives mais près de leurs intérêts ou simplement inspirées de leur propre vie. Ces histoires peuvent être rigolotes ou troublantes mais toujours surprenantes. » Marie-Eve Riopel, enseignante en art plastique

Lors de leurs première rencontre, Danièle DeBblois a initié les élèves aux rudiments du neuvième art. Le concept de la bande dessinée n’étant plus à présenter, les élèves ont surtout eu l’occasion de découvrir des termes pour eux surprenants et imprononçables comme les « phylactères » ou les « onomatopées ». Il était également important pour l’artiste que la formation des groupes pour la création de bande dessinée soit faite de façon hétérogène, où chaque membre serait valorisé selon ses compétences (dessin, écriture, composition, couleur…).

« Les élèves ont participé aux maximum de leurs capacités d’écoute et d’habiletés. Pour certains, cette réalisation était une première incursion dans l’univers de la bande dessinée. En espérant que cela donnera le goût à certains de refaire l’expérience. » Danièle DeBlois

Il va sans dire qu’un atelier de création relève d’un vrai travail d’équipe pour l’enseignante et l’artiste. Face à l’engouement engendré par l’activité, deux paires de bras étaient bien utiles pour canaliser toute cette énergie!

« J’aimerais souligner le travail de l’enseignante, Marie-Eve. Elle doit motiver et donner le goût de faire des activités artistiques manuels à des adolescents! C’est grâce à son travail et son soutien que j’ai pu réaliser ces ateliers. »

Un travail d’équipe donc, qui a su porter ses fruits au terme de ce troisième et dernier atelier. Mais quelle valeur, quel intérêt a une histoire si celle-ci ne peut être partagée? C’est avec fierté que les élèves ont rassemblés leurs bandes dessinées sur une fresque collective, fresque qui trônera dans le couloir de l’école et qui inspirera certainement petits et grand rêveurs qui s’aventureront par là…


Le programme Passeurs de Rêves est rendu possible grâce à l’appui financier du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Plus de détails

Partager ce contenu
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someone