Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous

English Version

Culture pour tous

Ressentir la musique Publié le : 29 mai 2019

Crédit : La Fabrique culturelle de Télé-Québec

C’est à l’invitation de Laurence Beaulieu-Roy, enseignante en arts plastiques de l’École secondaire Armand-Corbeil de Terrebonne que Léa Moison a offert son tout nouvel atelier du programme Passeurs de rêves : Du son à la couleur.

Texte : Isabelle Tanguay
Photo : La Fabrique culturelle de Télé-Québec

La proposition de Léa Moison est pour le moins intrigante… À la fois musicienne et artiste, s’intéressant au lien entre musique et arts visuels, elle entraîne les jeunes dans un projet extrêmement original, soit d’illustrer de manière non figurative la musique qu’elle a composée et qu’elle leur fait entendre. Cette écoute mènera à la création de partitions graphiques qui seront ensuite réunies en mosaïque.

Trois îlots de travail sont installés, trois couleurs primaires attribuées à trois caractéristiques de la musique : le timbre, représenté par la couleur rouge ; les nuances en jaune ; le rythme dans les teintes de bleu. Le défi était de traduire ces caractéristiques avec une seule couleur, en jouant avec les textures, les médiums, les formes et le tracé.

Il ne reste plus qu’à se laisser aller pour ressentir la musique. « Écoute la musique, conseille Laurence à l’une de ses élèves. La meilleure réponse, ça va être la tienne. Ça va être ce que toi, tu ressens. »

« Cette expérience a été pleine de surprises, explique Léa. J’ai rencontré des jeunes investis, curieux et créatifs qui ont été sensibles à un projet conceptuel et abstrait. Ils ont su déborder du cadre et contourner les « règles du jeu » pour trouver un espace libre de création. Le résultat est magnifique. J’ai été agréablement surprise de voir ces morceaux de puzzle devenir un tout. Tout cela orchestré à merveille par Laurence Beaulieu-Roy, avec qui j’ai pu développer une belle complicité et un intérêt commun pour la transmission des arts afin de vaincre la monotonie et de lutter contre le décrochage scolaire. » « J’ai un élève qui avait beaucoup d’absences et de retards, alors qu’il s’est présenté à l’heure durant les trois rencontres avec l’artiste », confirme l’enseignante.

D’abord déstabilisés par la proposition, les élèves ont particulièrement apprécié le sentiment de totale liberté éprouvé tout au long de l’exercice.

Ne restait qu’une question : comment nommer cette mosaïque collective ? La perception des sons, Musicarts, Rythmarts… Plusieurs propositions ont mené à un vote à main levée qui a finalement permis aux élèves de trancher et de choisir ensemble le titre final : L’invisible visible.

Une équipe de La Fabrique culturelle de Télé-Québec a suivi le processus.
Visionner la capsule Du son à la couleur.

Le programme Passeurs de Rêves est rendu possible grâce à l’appui financier du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Partager ce contenu
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someone