Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous
  • Suivez-nous sur LinkedIn

English Version

Entre 2 arbres Publié le : 15 février 2010

Michel Lefebvre – Février 2010

Lors des Journées de la culture de septembre 2009, au Comité social Centre-Sud, l’artiste Johanna Autin a dirigé des ateliers de couture visant la fabrication de hamacs en vue d’une éventuelle Journée de la sieste dans une forêt urbaine.


Une forêt de hamacs, une sieste pour la forêt

entre2arbres_illustration600La sieste occupe depuis quelque temps une grande place dans la vie de l’artiste Johanna Autin. Depuis septembre 2009, elle a initié un processus d’investigation sur l’art de la sieste en animant des ateliers de fabrication de hamacs. L’artiste s’est fixé comme objectif de fabriquer 200 hamacs, à partir de matériaux recyclés, dans le cadre d’ateliers de couture données dans les centres d’éducation populaire. Elle souhaite ensuite installer ces hamacs «entre 2 arbres», d’où le titre du projet, lors d’une Journée de la sieste en août 2010, dans un boisé urbain, à Montréal.

Cette Journée de la sieste donnera lieu à une action citoyenne collective: une sieste dans la forêt avec les collaborateurs du projet et des gens du public invités à se joindre à la création de ce rêve. La sieste collective sera photographiée sous tous les angles en vue d’une exposition l’année suivante, en 2011, lors de la seconde édition de la Journée de la sieste. Tel est du moins le plan de match établi par Johanna Autin, avec le soutien organisationnel d’Exeko, une organisation vouée au développement, à la réalisation et à l’accompagnement de projets socioculturels responsables.

«Et s’il y avait un hamac entre 2 arbres?»

L’artiste dit avoir toujours apprécié le confort des hamacs. Et un jour, lors d’une promenade en forêt, elle s’est imaginé un hamac entre deux arbres, puis un autre et enfin une multitude, le paysage se trouvant alors modifié comme si une foule de gens s’étaient rassemblés pour célébrer ensemble l’art de la sieste. Pour donner suite à son rêve, et comme «les gens ont envie d’un hamac», croit-elle, elle s’est mise en tête de leur en procurer. L’idée allait survivre à cette promenade inspirée.

Alliant le geste à la pensée, Johanna Autin a proposé au Comité social Centre-Sud d’accueillir des ateliers de fabrication de hamacs lors des Journées de la culture, les 25 et 26 septembre 2009. Au terme de trois ateliers, près de 25 participants au profil varié ont contribué activement à la confection de 16 hamacs. Il en manque donc beaucoup pour atteindre les objectifs de l’artiste, mais le processus était lancé.

Bienvenue à la Hamacothèque

entre2arbres_atelierscoutureDepuis, l’artiste a créé le site Internet Entre 2 arbres et démarré la Hamacothèque, un service de prêt de hamacs visant la cueillette d’informations relatives à l’art de la sieste. Tout le monde peut emprunter gratuitement un hamac et en faire l’expérience durant une semaine – un prêt renouvelable, précise-t-elle, afin «d’initier les gens au plaisir du hamac».

En contrepartie de ce prêt, l’artiste remet aux gens une fiche sur laquelle elle les invite à noter les heures de sieste et les impressions qu’ils en tirent. Elle décrit ce document comme étant le «journal de vos siestes sur lequel vous pourrez garder le compte de celles-ci et observer votre progression.» Poursuivant sa quête, l’artiste a aussi installé quelques hamacs dans des lieux de passage qu’elle fréquente et chez les organismes partenaires du projet, où elle recueille encore là des commentaires qui alimentent sa démarche d’investigation sur l’art de la sieste.

Il est encore tôt pour dire ce qu’il adviendra de ces notes. Johanna Autin a entrepris des études de maîtrise en Beaux-Arts à l’Université Concordia et son projet Entre 2 arbres la suivra tout au long de son parcours universitaire. Sa démarche relève de l’art relationnel, caractérisé par la relation de proximité qui est établie avec le public lors d’actions déterminées dans le cadre d’un processus de création participatif.

Les ateliers de couture devraient reprendre au printemps 2010 et s’échelonner ensuite jusqu’en 2011, en collaboration avec le Comité social Centre-Sud. L’artiste souhaite aussi la participation d’autres centres parmi les six membres de l’Alliance des centres d’éducation populaire de Montréal. Plusieurs d’entre eux disposent déjà d’espaces dotés de tables de coupe et de machines à coudre performantes pouvant percer les épais tissus qui sont utilisés dans la confection des hamacs.

Pour une approche environnementale de l’art

entre2arbres_siesteLe projet Entre 2 arbres comporte un fort élément ludique, il est source de plaisir, il favorise le développement social et la conscientisation environnementale. Faits de matériaux recyclés, les hamacs sont solides et fonctionnels, de couleurs et de tailles différentes. Les tissus proviennent d’une manufacture de divans, Rodi Design, qui remet à l’artiste les chutes de tissus de recouvrement, et le centre d’escalade Horizon Roc refile ses cordes usagées pour l’accrochage des hamacs. Ce jumelage d’entreprises lui a été facilité par un nouvel organisme fondé récemment, Matériaux pour les arts Montréal, qui gère une banque interactive de matériaux offerts ou recherchés à des fins artistiques.

Afin que la Journée de la sieste soit un événement, Entre 2 arbres travaille présentement à développer des partenariats avec d’autres structures, organisations et acteurs du milieu de l’écologie et de la sensibilisation environnementale. Si tout va comme prévu, la première édition de la Journée de la sieste se tiendra le dimanche 22 août 2010, dans le parc du Mont-Royal, un lieu emblématique des Montréalais. Il manque toutefois quelques permissions de la ville pour officialiser cette annonce. La seconde édition est toutefois confirmée pour 2011, au parc Lafontaine, avec le soutien d’Art Neuf, l’organisme qui gère le Centre culturel Calixa-Lavallée sis au cœur du parc. Entre 2 arbres y présentera toutes les étapes du projet ainsi qu’une collection de photographies qui témoignera du long processus de sa réalisation.

On peut certes établir des parallèles avec la journée de la lenteur, qui a lieu en juin depuis 2001, au parc Lafontaine, et le mouvement international du «slowfood», mais ces événements ne sont pas mus par la même intention artistique. Entre 2 arbres comprend un volet pratique lié à la fabrication des hamacs et sa finalité relève d’un projet individuel d’artiste.

Johanna Autin évoque la sieste comme un moment de calme, de liberté, et la Journée qu’elle souhaite lui dédier constitue, dit-elle, «un beau prétexte pour ramener les gens à la forêt».

Partager ce contenu
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterEmail this to someone