Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous
  • Suivez-nous sur LinkedIn

English Version

Prix Charles-Biddle

Finalistes du Prix Charles-Biddle (2023)

En collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), nous sommes fiers de vous dévoiler les finalistes du prix Charles-Biddle 2023. Remise dans le cadre du gala du 20e anniversaire de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles (SQRI) le 9 novembre dernier, cette récompense permet de souligner l’apport exceptionnel d’individus ayant immigré au Québec, et dont l’engagement personnel ou professionnel contribue au développement culturel et artistique de la société québécoise. Elle récompense ainsi le talent des personnes immigrantes qui ont choisi d’enrichir leur milieu de vie par leur talent, leur créativité et leur passion.

Les candidates et candidats étaient invités à mettre en lumière leur implication, leurs efforts, leur contribution et leur engagement à faire rayonner la culture québécoise, ici ou ailleurs. Les finalistes du volet national/international sont l’autrice-compositrice-interprète Malika Tirolien, le galeriste Noel Guyomarc’h, ainsi que le guitariste et compositeur Arturo Parra. Au volet régional, on retrouve la poète et écrivaine Nora Atalla, le chorégraphe et directeur artistique Nicolas Zemmour, et l’artiste visuel José Luis Torres.

Productions Edgar Fritz (Martin Poulin) leur a consacré deux capsules vidéo. Découvrez la capsule des finalistes du volet régional, et celle des finalistes du volet national/international dans le site de La Fabrique culturelle de Télé-Québec, notre partenaire de diffusion.

Portrait des finalistes

VOLET NATIONAL/INTERNATIONAL

Noel Guyomarc’h | Galeriste (bijoux d’art)

Originaire de Bretagne, Noel Guyomarc’h s’est installé à Montréal à la fin des années 1980. En 1996, il ouvre une galerie vouée au bijou contemporain, unique établissement du genre au Québec et au Canada. Agissant comme commissaire, diffuseur et promoteur, il y organise plus de 145 expositions, et exporte certaines d’entre elles aux États-Unis et en Europe. La galerie représente 80 créateurs, dont près de 30 sont québécois. En plus de ses activités de galeriste, il est aujourd’hui évaluateur pour certains musées, dont le Musée des beaux-arts de Montréal. Il dirige également des ateliers de création pour les artistes de la relève en bijouterie-joaillerie, contribuant au succès de plusieurs artistes actuels. Noel Guyomarc’h a joué un rôle clé en éduquant les créateurs et le public québécois à percevoir le bijou comme un objet artistique porteur de sens. Sa galerie contribue à l’évolution du bijou contemporain et renforce la présence du Québec dans cette discipline sur la scène internationale.

Crédit photo : Productions Edgar Fritz (Martin Poulin)

Arturo Parra | Guitariste et compositeur

D’origine colombienne, Arturo Parra arrive au Québec en 1989, grâce à une bourse d’excellence artistique sud-américaine décernée par le Canada. Il obtient une maîtrise en guitare et le premier doctorat en musique latino-américaine à l’Université de Montréal (UdeM). En 2000, il réalise, avec son projet Parr(A)cousmatique, un mariage entre l’électroacoustique et la guitare classique. L’album, endisqué par l’étiquette empreintes DIGITALes, reçoit de nombreux prix internationaux. Salué pour son audace, Parr(A)cousmatique est considéré comme une œuvre importante dans l’histoire de la musique mixte. Ses compositions et interprétations ont également été primées dans les concours et festivals mondiaux les plus renommés, comme le concours international de musique électroacoustique de Bourges ou la compétition Musica Nova en République tchèque. À travers les trois albums de sa discographie (Parr(A)cousmatique, Voz, Terra Incognita), Arturo Parra a inventé plus de 50 nouveaux modes de jeu tout en collaborant avec des artistes de disciplines et de cultures diverses. Son travail a permis de favoriser le rapprochement entre les cultures au sein de la société québécoise en plus de faire mieux connaître la culture de sa terre d’accueil à l’étranger.

Crédit photo : Productions Edgar Fritz (Martin Poulin)

Malika Tirolien | Autrice-compositrice-interprète

Originaire de la Guadeloupe, Malika Tirolien a rejoint la communauté québécoise en 2001. La chanteuse, musicienne et compositrice est reconnue pour ses nombreuses collaborations. Son interprétation de la chanson I’m Not the One, une chanson du groupe américain Snarky Puppy, la propulse sur la scène mondiale. Comme artiste solo, elle fusionne le jazz, le soul, le hip-hop et les rythmes caribéens. Son deuxième album HIGHER, paru en 2021, aborde des questions sociales, met en lumière les enjeux des communautés marginalisées et stimule la réflexion sur l’égalité et la justice sociale. L’œuvre a été diffusée à travers le monde avec plus de 60 spectacles au Canada, aux États-Unis, en Europe, aux Antilles et au Brésil. En 2022, l’artiste devient la porte-parole d’Amnistie internationale pour « Écrire, ça libère », la campagne la plus suivie à l’échelle planétaire en matière de droits de la personne. À travers son art, Malika Tirolien célèbre la diversité culturelle du Québec : elle intègre des éléments de sa Guadeloupe natale, chante en français, en anglais et en créole, et collabore avec des artistes de diverses origines. Son travail contribue à construire un paysage culturel plus inclusif, suscite des discussions importantes et renforce la reconnaissance artistique du Québec à l’échelle mondiale.

Crédit photo : Productions Edgar Fritz (Martin Poulin)

VOLET RÉGIONAL

Nora Atalla | Poète et écrivaine

Nora Atalla vit au Québec depuis l’enfance. Née au Caire, d’origine gréco-libanaise et franco-géorgienne, sa famille a fui l’Égypte à la fin des années 1960. Elle a publié 13 recueils et ouvrages. Ses œuvres, qui abordent les thèmes du déracinement, de l’exil et de la quête identitaire, ont été traduites en plusieurs langues. Elle a été récompensée par divers prix, dont le Prix de poésie Annette-Mbaye d’Erneville (Dakar) pour son recueil La révolte des pierres. En 2009, elle fonde la Nuit de la poésie à Québec. Depuis sa création, ce sont 200 poètes du Québec et d’ailleurs qui ont pu faire rayonner leur art. La même année, elle lançait le projet « Les livres voyageurs », transportant des centaines d’ouvrages à travers le monde pour les faire découvrir au-delà de nos frontières. Depuis 2019, Nora Atalla est vice-présidente (Québec) du Centre québécois du P.E.N. international, où elle défend la cause des écrivains persécutés. Figure inspirante pour les nouveaux arrivants et ceux qui souhaitent promouvoir la diversité culturelle dans la culture québécoise, Nora Atalla est une artiste engagée dans son milieu et une représentante du travail des poètes et écrivains québécois à l’international.

Crédit photo : Productions Edgar Fritz (Martin Poulin)

Nicolas Zemmour | Chorégraphe et directeur artistique

Nicolas Zemmour, né dans une famille juive d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, a immigré au Québec en 2019. Établi à Sherbrooke, il fonde le ZemmourBallet, qui devient une compagnie permanente en 2022. ZemmourBallet crée des festivals de danse novateurs, comme le festival de danse « servi au volant », en 2020, et le festival « Amène ta chaise », en 2021, année où il recevait le prix Excellence culture Estrie. Les festivals de ZemmourBallet rassemblent plus de 85 artistes et 4 200 spectateurs dans tout le Québec. Nicolas Zemmour s’engage également dans la communauté artistique en offrant des cours de danse gratuits aux interprètes professionnels. En 2023, il devient vice-président du Regroupement québécois de la danse (RQD). Nicolas Zemmour fait la promotion de la diversité culturelle en présentant le travail d’artistes issus des minorités visibles ou de l’immigration et propose diverses activités en lien avec la danse et offertes aux personnes vulnérables. Il occupe un rôle important dans le milieu artistique québécois en diffusant les arts de la scène en Estrie et en facilitant l’accès équitable à la danse.

Crédit photo : Hani Ferland

José Luis Torres | Artiste visuel

Né en Argentine, José Luis Torres est installé au Québec depuis 2003. Détenant une maîtrise en arts visuels et une formation en architecture, ses œuvres ont été exposées lors d’événements majeurs en Amérique, en Europe et en Asie. Son travail novateur, qui aborde la réalité des immigrants et la multiplicité des appartenances, lui a valu de nombreuses distinctions. En 2021, il recevait le prestigieux Prix personnalité art et culture en Chaudière-Appalaches. Enraciné dans sa communauté depuis plus de 20 ans, José Luis Torres s’engage activement dans la vie culturelle et artistique. Il agit comme personne-ressource pour de nombreux programmes culturels, dont le programme Culture à l’école du ministère de la Culture et des Communications du Québec. En tant qu’artiste de la diversité culturelle québécoise, José Luis Torres valorise la pluralité et la diversité. Il intègre une dimension sociale à sa création artistique, collaborant avec les communautés pour créer des œuvres collectives qui favorisent les rencontres humaines et la promotion de la diversité. Ses projets collaboratifs placent les citoyens au cœur de sa démarche artistique, contribuant ainsi à l’enrichissement de la société québécoise.

Crédit photo : Productions Edgar Fritz (Martin Poulin)

#PrixCharlesBiddle