Culture pour tous Calendrier des évènements
Suivez-nous
  • Suivez-nous sur LinkedIn

English Version

Culture pour tous

À propos

VISION

Être un partenaire et un vecteur incontournable de l’engagement des citoyens envers la culture, et de leur participation au développement de la société par son entremise.

MISSION

Déployer des stratégies et des actions accessibles, inspirantes et inclusives visant à faire connaître et aimer la culture, facteur essentiel d’épanouissement et de santé des communautés. Susciter l’engagement des organisations et des citoyens envers et avec la culture pour façonner ensemble notre culture collective.

HISTORIQUE

À l’occasion du Sommet sur l’économie et l’emploi de 1996, un grand projet de démocratisation et de sensibilisation aux arts et à la culture est présenté par les leaders des milieux culturels québécois. Les premiers engagements financiers, publics et privés arrivent quelques mois plus tard : le milieu de la culture prépare la première édition des Journées de la culture, qui se dérouleront en septembre 1997 sous le thème « Ça manquait à notre culture ». Cinq cents organismes, artistes et artisans accueilleront plus de 160 000 visiteurs !

Le 17 juin 1997, l’Assemblée nationale du Québec adopte à l’unanimité une motion proclamant le dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants de chaque année, Journées nationales de la culture. À ce jour, 603 municipalités ont officiellement adopté une résolution en ce sens.

Autres dates importantes

2004
• Création du Carnet de la culture, outil de sensibilisation aux arts et à la culture, distribué à plus de 8 000 élèves du primaire.

2006
• L’événement d’art visuel Les Convertibles marque le 10e anniversaire des Journées, qui accueilleront 350 000 personnes dans 290 municipalités.
• Le Secrétariat des Journées de la culture devient Culture pour tous.
• Création du Groupe de recherche sur la médiation culturelle (GRMC).

2007
• Création du programme Art-Affaires, qui deviendra La culture en entreprise. Réalisées par des employés accompagnés par des artistes professionnels, plus de 40 œuvres collectives ont été ainsi créées et font maintenant partie de la collection des entreprises.

2009
• Le projet Je m’affiche pour la culture ! s’installe sur la place des Festivals.

2010
• À l’occasion des Journées, le parcours Viv Ayiti présente plus de 50 artistes dans neuf lieux et institutions culturelles.

2011
• La caravane Je m’affiche pour la culture ! parcourt plus de 13 000 km et rejoint plus de 62 800 personnes.
• Naissance du programme de mentorat culturel Passeurs de rêves en persévérance scolaire.
• Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (aujourd’hui appelé ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration) mandate Culture pour tous pour la gestion du prix Charles-Biddle.

2014
• Création d’un espace d’échanges d’idées coordonné et animé par Culture pour tous, le Bac à idées, sur l’essor du numérique en culture (Mesure 14 du PCNQ).

2015
• Le programme Passeurs de rêves ajoute au mentorat individuel des ateliers de groupes, dispensés en classe, à l’intention des jeunes de 3e secondaire ou des classes d’accueil ou d’adaptation scolaire.
• Lancement du Lab culturel, seul incubateur exclusivement dédié à la réalisation d’initiatives innovantes qui permettent aux citoyens de découvrir et de s’approprier la culture grâce au numérique, partout au Québec (Mesure 37 du PCNQ).
• Première édition du volet numérique des Journées de la culture, qui doit permettre à la population et aux organismes culturels de s’approprier le numérique en culture, favoriser la découverte de nouvelles approches culturelles par le numérique et attirer de nouveaux publics (Mesure 30 du PCNQ).

2016
• Célébrations des 20es Journées de la culture sous le thème de la musique avec, à Montréal, une programmation spéciale incluant la présentation du concert Souffles – 10 chœurs pour un chant à créer, finaliste au Grand Prix du Conseil des arts de Montréal.
• Ce 20e anniversaire est l’occasion de lancer deux grands projets participatifs : Une chanson à l’école et 20 Trésors culturels.

2017
• Développement du projet pilote  Hémisphères sur trois ans et début de son implantation dans 10 écoles primaires et secondaires de sept régions du Québec.

2018
• Culture pour tous réalise une démarche exploratoire vers de nouvelles avenues de financement pour le numérique en culture. Le rapport finalisé en juillet résume les principaux constats issus des diverses sources d’information et des propositions pouvant mener, à moyen terme, à une plus grande diversification des sources de financement pour le numérique en culture (Mesure 109 du PCNQ).

2019
• Constitution du Fonds de dotation Culture pour tous auprès de la Fondation du Grand Montréal. L’organisme a franchi en 2019 la première étape d’une campagne majeure de financement. L’objectif est de 2 M$ sur 5 ans, et plus de culture, partout, pour tous! Capitalisé à perpétuité, ce fonds permettra notamment de bénéficier des subventions de contrepartie offertes dans le programme Mécénat Placements Culture du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

• Culture pour tous a participé à l’implantation de l’Observatoire des médiations culturelles (OMEC). Aboutissement du travail réalisé depuis 2006 par le Groupe de recherche en médiation culturelle (GRMC) initié par Culture pour tous en collaboration avec l’Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale et le service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal.

• Démarrage du projet La création d’une mutuelle de service en culture et numérique grâce au soutien du Conseil des arts du Canada et à la collaboration de nombreux partenaires.

2020
• En raison de la pandémie de COVID-19, les Journées de la culture se tiennent exceptionnellement sur un mois, offrant plus de latitude et de temps ainsi qu’un meilleur accompagnement aux partenaires de réalisation. Plus de 300 personnes assistent à une grande fête de clôture en ligne, dont la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et nos précieux partenaires.

• Pour soutenir le milieu culturel, Culture pour tous déploie Après la pluie, une série d’ateliers en ligne qui touche plus de 800 personnes.

Réseau Hémisphères: poursuite du projet dans 21 écoles primaires et secondaires de 11 régions du Québec.

2021
• L’organisme se dote d’une politique de développement durable.

• Mise sur pied du projet Mutualisation et fiducie de données en culture, qui vise notamment un partage intersectoriel et interrégional des données et des processus favorisant leur valorisation.

• Dans le cadre des 25es Journées de la culture, lancement de l’appel de projets Étincelles. Soutenus à la fois financièrement et à travers quatre ateliers de formation, les projets s’inspirent de la thématique de la justice sociale pour la cohésion, le mieux-être et la résilience des communautés.

• La fondatrice et présidente-directrice générale de l’organisme, Louise Sicuro, cède sa place à Michel Vallée en octobre.